Tunisie

port-louis
Ile Maurice
Madagascar
Nigeria
Tunisie
Cote d’Ivoire
Kenya
Cameroun
Rwanda
Maroc
Le Sénégal

LA TUNISIE : TÉLÉTRAVAIL ET LA RELANCE ÉCONOMIQUE

La Tunisie mise sur les nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication pour relancer son économie. Malgré une décennie à faible croissance provoquée par la décadence de ses centres d’appels, le secteur numérique tunisien affiche une bonne santé. Le télétravail semble bien parti pour être l’une des solutions. En 2016, il fait mieux que le tourisme en contribuant à hauteur de 7,5% du PIB. Et cet indice ne fait qu’augmenter d’année en année, c’est pourquoi les autorités locales capitalisent sur le développement digital pour améliorer la vie des Tunisiens.

Le télétravail comme solution pour augmenter le taux d’emploi

Plusieurs projets ont été initiés par le gouvernement tunisien.  Commençons par le « Start-up act ». C’est la mise en place de règlements pour faire de la Tunisie une « Start-up Nation ». En encourageant et facilitant l’émergence des start-up, le gouvernement tunisien simplifie les processus et ouvre l’accès au financement. Les autorités veulent voir une multitude de start-up alimenter l’économie du pays et donner ainsi un deuxième souffle à la croissance économique et au PIB. Ensuite il y a le plan « Tunisie Numérique 2020 ». Un budget de 5,5 milliards de dinars est alloué au partenariat privé-public pour développer des infrastructures haut débit. L’État veut voir le numérique prendre une place prépondérante dans l’économie tunisienne. Il s’agit de créer une plateforme technologique régionale axée sur le développement de systèmes numériques dans les domaines de la santé, l’éducation, le digital, etc.  Cette mesure permet aussi la création de 95 000 emplois pour les Tunisiens. Le travail 2.0 ou le télétravail pourrait s’avérer comme une stratégie efficace.

Les start-up comme pivot économique

Les entreprises qui ont réussi, que ce soit au niveau local ou international, ont servi de modèles au gouvernement. Les start-ups tunisiennes se basent donc sur ces modèles de réussite. Wevioo par exemple, expert international en conseil, en intégration et en outsourcing spécialisé en ingénierie applicative sert de modèle. De même Vermeg, intégrateur de services et de solutions bancaires et employant plus de 700 collaborateurs en Tunisie comme à l’étranger, a été une source d’inspiration. La collaboration de ces entreprises dans le service numérique et dans la robotique est avancée.

Des formations spécialisées en digitalisation

La formation tunisienne, n’est pas en reste, elle évolue également. La tendance est clairement du côté de la digitalisation et de la spécialisation. Et l’orientation vers les métiers du numérique est évidente.  La qualité de la formation dispensée dans les 14 universités publiques et la cinquantaine d’établissements privés à travers le pays est sans conteste. Les 12 000 ingénieurs issus des écoles tunisiennes annuellement contribuent à conserver cette réputation, mais pas seulement. Dans les années à venir, la Tunisie deviendra un véritable laboratoire en termes de recherches et de développement numérique et Talenteum met à votre disposition différents emplois.

ENTREPRISE, DEVENEZ PARTENAIRE TALENTEUM, ET BÉNÉFICIEZ DES MEILLEURS COLLABORATEURS, A DISTANCE. TALENTEUM LES RECRUTE À VOTRE PLACE

Expert Marketing
Commercial
Ingénieur Web
Infographiste
Community Manager
Juriste
Comptable
Professeur
Téléopérateur