Maroc

LE MAROC : ROYAUME DU CALL CENTER

Les années 80 marquent la fin du protectionnisme au Maroc. L’économie change donc de modèle pour s’ouvrir au marché des services du numérique et du digital. Ce secteur participe aujourd’hui à plus de 50 % du PIB grâce au développement des centres d’appels. En effet, le Maroc s’est construit une solide réputation et fait figure de leader dans la région Nord-africaine depuis maintenant trois décennies.

 

Pays francophone, le Maroc mise sur son partenariat avec un allié de taille, la France. Cette dernière est même le premier partenaire économique du pays. Les centres d’appels marocains se sont emparés du marché français à plus de 50 %. Les investissements dans les infrastructures complètes et nécessaires pour accueillir les entreprises françaises ont été consentis par les autorités marocaines. Des sociétés, géants des nouvelles technologies et de la télécommunication ont vu le jour grâce aux efforts des gouvernements successifs au Maroc. On peut citer 5 d’entre elles : Webhelp, Arvato, Phone assistance, Intelcia et Atento. Des multinationales françaises, telle qu’AXA Assurances, Orange ou SFR s’y sont implantées et ont contribué à la création de centaines de milliers d’emplois au Maroc. La population marocaine est un atout pour le développement des centres d’appels. Elle est jeune, qualifiée, expérimentée, polyglotte et maîtrise très bien le français.

 

En parallèle, le ministère de l’éducation marocain a encouragé les technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE) pour former les jeunes. Des programmes mettant l’informatique au centre des études ont été lancés et proposés à la jeune génération. Cette dernière répond massivement à cet appel et se retrouve parfaitement dans cet univers. Il existe 13 universités publiques et plus de 120 établissements (écoles, instituts, facultés) à travers le royaume. Ces institutions sont spécialisées dans le domaine du numérique, il existe des multitudes de formations pour les centres d’appels.

 

L’école supérieure de la communication et publicité (Com’Sup), une des plus prestigieuses du Maroc, propose un parcours de 3 ans à 5 ans, pour se spécialiser dans les domaines de la communication, du marketing, du digital et des médias (parcours Infocom, Digitalcom, Marketcom…). Com’Sup est en partenariat avec les grandes institutions françaises comme l’Ecole normale supérieure de Paris (ENS) ou l’université de Versailles. Le Maroc se donne donc les moyens, à l’instar de Com’Sup, pour faire émerger les talents en prodiguant des formations numériques complètes.

 

Le projet « Maroc Digital 2020 » a été lancé par le gouvernement marocain pour améliorer la compétitivité du pays. Ce projet contribue à la transformation numérique du royaume et il a pour but d’atteindre 4 objectifs :

 

  • Renforcer la place du Maroc comme hub technologique régional
  • Faire du Maroc le n°1 des hubs numériques en Afrique francophone
  • Créer 60 000 emplois dans l’externalisation
  • Renforcer la formation marocaine dans le domaine du digital

 

D’ici fin 2018, une dizaine de chantiers et de projets devraient arriver à leur aboutissement. Le Maroc présente aujourd’hui une vraie volonté de s’affirmer comme un hub incontournable du numérique en Afrique. Les infrastructures sont en place et la qualité des ressources humaines est également une réalité. La formation marocaine en termes d’externalisation est l’une des plus efficaces au monde. De nombreux talents compétents et qualifiés sont produits chaque année au Maroc et ils sont prêts à affronter le marché du travail partout dans le monde francophone.

ENTREPRISE, DEVENEZ PARTENAIRE TALENTEUM, ET BÉNÉFICIEZ DES MEILLEURS COLLABORATEURS, A DISTANCE. TALENTEUM LES RECRUTE À VOTRE PLACE

Expert Marketing
Commercial
Ingénieur Web
Infographiste
Community Manager
Juriste
Comptable
Professeur
Téléopérateur