Les techniques RH pour vérifier l’authenticité des CV

CV gonflés, formations fictives, niveau de langue surévalué… Pour optimiser leur chance, trois candidats sur quatre auraient tendance à mentir sur leurs compétences et leur parcours professionnel dans le cadre d’un recrutement. Une manie fréquente de pas mal de gens qui postulent pour une fonction commerciale.

 Les mensonges courants dans les CV « maquillés »

Selon une enquête menée par le cabinet spécialisé en ressources humaines Florian Mantione, 75 % des candidats falsifient volontairement les informations sur leur CV en vue d’en tirer un avantage indu. Ces tricheries concerneraient le niveau des langues, mais touchent également la formation, les attestations de compétence ou encore le titre ainsi que la durée des postes occupés précédemment. Concernant le type de fonction, les commerciaux seraient en tête de liste, 76 % d’entre eux affirment se survendre sur leur CV.